Apprendre à aller sur le pot : tu fais comme ça

Cela peut paraître tout simple, mais ce ne l'est pas du tout pour l'enfant. Devoir soudain s'asseoir pour faire pipi ou caca est souvent une étape énorme.

Nommez les choses

Une excellente manière de rendre votre enfant conscient de ce qui se passe dans son corps (et en sort) est de nommer les choser. Pendant que vous le nettoyez par exemple. “Tu as fait pipi”, “quel gros caca”, “ça c'est bien”, “il est lourd ton lange”,… . Cela va amuser l'enfant et il va apprendre les termes qui seront utilisés au moment de l'apprentissage.

Endroits fixes pour le pot

Placez un ou plusieurs pots à des endroits fixes dans la maison. Cela stimule sa confiance pour passer cette nouvelle étape. La proximité se révèlera en outre très utile. Entre “devoir faire pipi” et l'action même, il ne se passe en général que vingt petites secondes. 

S'habituer au petit pot

Veillez à ce que l'ambiance soit détendue et laissez d'abord l'enfant s'habituer à son trône avec le lange. Veillez à ce que le petit pot soit stable et ne glisse pas pendant ses expérimentations. Il doit bien tenir et être confortable. Il ne doit pas être trop grand non plus de telle sorte que l'enfant, qu'il s'agisse d'un garçon ou d'une fille, puisse garder les pieds au sol, avec les genoux à hauteur du bassin.

Tu entends, qu'est-ce que c'est ?

Le passage à la toilette doit être un rituel fixe qui doit être répété plusieurs fois par jour. Dès que le bébé y est habitué, c'est une bonne idée de le mettre tout nu sur le pot. Il est probable qu'il trouvera cela plus agréable. Il trouvera également amusant que vous vous asseyez également à côté de lui pour discuter.

Rincer ensemble

L'avantage de rester assis à côté de l'enfant pendant le rituel du petit pot est que vous êtes un témoin privilégié s'il se passe quelque chose. Vous pouvez alors le féliciter ! C'est excellent pour sa confiance en lui. Vous allez ensuite ensemble à la toilette pour rincer le pot. Si le bébé n'apprécie pas que vous jetiez quelque chose qui lui appartient, vous pouvez peut-être en faire une sorte de célébration.

Tenez bon et récompensez le comportement souhaité

Demandez régulièrement pendant la journée s'il veut aller sur le pot. Quelle que soit la réponse, mettez-le régulièrement sur le pot. Le forcer est inutile car le rituel du petit pot doit rester un moment agréable. Se fâcher si un accident se produit est dès lors inutile. Lui dire que c'est bien s'il se met sur le pot, fait pipi ou caca est la meilleure manière de l'aider à répéter ce comportement.

Et la nuit ?

Si votre enfant peut rapidement trouver le chemin du petit pot ou de la toilette en journée lorsqu'il sent monter la pression dans son ventre, vous constaterez rapidement qu'il reste sec également la nuit. Si cela se produit 5 nuits sur 7, arrêtez de lui mettre des langes pour aller au lit. Essayez d'augmenter les chances de réussite en ne lui donnant plus à boire après 16 heures, par exemple. Boire toujours suffisamment prime en effet sur l'apprentissage de la propreté.

Les accidents arrivent. Veillez dès lors à protéger votre matelas et à disposer de draps de réserve.  

Votre bébé trouve les petits pots Dreambaby très confortables.