Attention, un petit frère ou une petite soeur arrive !

Alors que votre enfant vient à peine de découvrir qu’il est un petit être à part entière, qu'il est le centre du monde, voilà qu'arrive un petit frère ou une petite sœur. La phrase “tu vas maintenant être un grand frère/une grande sœur” résonne dans la bouche de ses parents. Dur ! Votre enfant est encore particulièrement vulnérable et dépendant. Et voilà qu’un nouvel arrivant sème la confusion.

Grossesse partagée

Grand frère ou grande sœur d’à peine 2 ans, il/elle ne comprend pas tout ce qui arrive. Mieux vaut attendre que le ventre de sa maman s’arrondisse avant de lui annoncer la grande nouvelle. Faites appel à des exemples concrets : un bébé est peut-être né récemment dans votre entourage, vous pourriez lui rendre visite. La brebis du voisin a peut-être eu des agneaux ? Vous pourriez ensuite impliquer votre tout petit dans les préparatifs.

  • Laissez-le choisir les faire-part de naissance
  • Laissez-le faire un dessin pour décorer le berceau
  • Laissez-le remplir des sachets de dragées
  • Il pourrait lui-même annoncer la grande nouvelle à la famille et aux amis, à l’aide d’un dessin ou d’un bricolage
  • Sortir un bonbon par jour d’un bocal, jusqu’à la naissance. Idéal pour se rendre compte que la date approche …

Post-posez d’autres grands événements

Le changement à venir est important pour tout le monde. Evitez donc de le cumuler à d’autres grandes étapes. Reportez ainsi plutôt l’apprentissage de la propreté, le passage à l’école, un déménagement ou un changement de travail. Cela rendrait l’arrivée du bébé encore plus difficile à appréhender pour le plus grand. Il se sentira mieux si la vie quotidienne ne s'écarte pas de sa routine.