Bébé pleureur ?

Que faire si votre enfant pleure énormément sans raison médicale ?

Votre bébé est un bébé pleureur ?

Vous avez parfois l’impression que votre enfant pleure des heures durant, mais un quart d’heure pendant lequel Bébé pleure peut souvent sembler une éternité. En tant que maman ou papa, vous voulez voir votre bout de chou heureux et épanoui. Le voir pleurer et ne pas savoir comment le consoler n’est pas facile. Un journal des pleurs peut vous aider à porter un regard objectif sur la fréquence des pleurs de votre bébé. Vous pourrez alors en collaboration avec votre médecin établir un schéma de pleurs.

On parle de bébé pleureur lorsque celui-ci pleure plus de 3 heures par jour, plus de 3 jours par semaine et ce plus de 3 semaines durant. Cette règle s’applique à 2 - 2,5 % des bébés.

Votre médecin a exclu toutes les possibilités médicales, votre bébé ne présente aucun signe de maladie et répond à la règle des 3-3-3 ? Nous sommes alors en présence d’un bébé pleureur.

Ajoutons aussi que chaque enfant a son propre tempérament. Le vôtre a peut-être besoin de beaucoup de stimulations, ou au contraire n’en veut pas trop.

Vous en avez assez ? Vous êtes à bout ?

Respirez profondément et calmement. Installez votre bébé dans un endroit sûr et rendez-vous dans une autre pièce. Osez aussi appeler à l’aide auprès de la famille, d’un(e) ami(e) ou d’un(e) assistant(e) professionnel(le). Ne vous fâchez pas sur votre enfant : il ne fera que pleurer plus fort car il sent que quelque chose ne va pas.

Que faire si vous avez un bébé pleureur ?

Le fait d’identifier votre bébé comme « bébé pleureur » ne résout bien entendu pas tout du jour au lendemain. En tant que parent, vous vous sentez souvent peu sûr de vous. Sachez toutefois qu’après 3 mois, la plupart des bébés pleurent nettement moins, même si cela ne représente qu’un petit point de lumière à l’horizon. Des études ont démontré qu’en grandissant, les bébés pleureurs ne deviennent pas des enfants plus difficiles.

Vous avez établi un schéma des pleurs avec un(e) assistant(e) ? À l’aide de celui-ci, vous pourrez ensemble rechercher des solutions. Tranquillité, calme et habitudes, diminution des stimuli, rituels bien ordonnés et routine en font partie.

Dernier conseil, mais non des moindres : vous ne devez pas uniquement porter de l’attention à votre enfant lorsqu’il pleure. Profitez des bons moments ensemble. Vous pouvez les partager avec les frères et sœurs, pour qu’ils n’associent pas uniquement le nouveau membre de la famille aux pleurs. Vous et votre partenaire pouvez vous relayer, ou Bébé peut à l’occasion loger en dehors de la maison afin de vous octroyer un peu de répit. Et n’oubliez pas de prendre soin de vous : faites du sport, prenez un bon bain chaud relaxant ou plongez-vous dans un roman !

Bébé agité

Pourquoi Bébé est-il agité ?

Vers Confort de sommeil et Sécurité