Bébé se fait la malle en avion

Quoi prendre, quoi faire, ou pas : un couple s’interroge et Katrien Vandermeiren, chef de projet chez Dreambaby et maman de 3 enfants, ouvre sa boîte à secrets pour que le 1er voyage en avion soit vraiment le point de départ d’une parenthèse estivale enchantée.

Pattira, David et leur fille Sequoia (1 an) : direction la Thaïlande !

Pattira n’a qu’une envie : que sa petite Sequoia découvre son pays d’origine ! Pas le choix : pour s’y rendre, ce sera forcément l’avion… et ce sera long : « On se dit que ce 1er trajet en avion ne devrait pas être évident. Même si elle dormira une partie du voyage, on espère pouvoir la distraire pour qu’elle reste calme quand elle sera éveillée. Une fois arrivés, nous rendrons visite à la famille mais nous séjournerons surtout à l’hôtel puisque nous voulons sillonner le pays ». Avec un tel programme, pas étonnant que Pattira et David soient bien décidés à ne rien oublier pour que leur voyage se passe bien…

Dès l’aéroport : porte-bébé et bagage à main dédié

Qui dit aéroport dit attente ! Les adultes eux-mêmes ont tendance à s’énerver, c’est dire d’un bébé. Dès lors, gardez toujours à portée de main :

  • Un bagage à main avec des jouets pour occuper votre enfant. Prioritairement ses jouets préférés évidemment, mais réfléchissez à 2 fois avant de vous encombrer côté poids et dimensions.
  • Un porte-bébé, encore plus pratique lors d’un vol long-courrier. « Les tout-petits aiment être portés sur le dos ou la hanche pour découvrir à hauteur sécurisante le monde qui les entoure. », rappelle Katrien. Tout contre Papa ou Maman, Bébé sera également dans les meilleures conditions pour se laisser aller à une sieste réparatrice.

La fatigue s’accumule pour Bébé comme son « porteur » avant, pendant et après l’avion, privilégiez donc les modèles de porte-bébé avec sangle abdominale et/ou soutien dorsal, ainsi que ceux qui s’ouvrent entièrement, permettant donc de sortir l’enfant endormi en minimisant le risque de le réveiller, et ceux pourvus d’un cale-tête, particulièrement confortables pour Bébé lorsque le voyage s’éternise.

Pendant le décollage et l’atterrissage : boire

Boire de l’eau en suffisance, à quoi ça sert ? « À éviter le mal aux oreilles, puisque la déglutition régule la pression auriculaire », résume Katrien. Gardez d’ailleurs toujours à portée de main son gobelet antifuites : en cas de chaleur, n’oubliez pas que plus Bébé est petit, plus vite il se déshydrate.

Dans l’avion puis sur place : un siège bébé compact/pliable

Les poussettes lourdes, encombrantes, qui provoquent l’exaspération des autres voyageurs parce que super papa n’arrive pas à la plier et empêche tout le monde de prendre place… c’est fini. Katrien s’enthousiasme : « Optez pour un buggy compact que vous pouvez prendre jusqu'à l'avion. Il  existe même des modèles ‘bagage à main’ ! Pour les bébés jusqu’à 12-15 mois, il existe même un siège-coque à roulettes ! Si vous réservez un siège supplémentaire, vous n’aurez qu’à le prendre avec vous et, après le vol, le déplier pour le transformer en buggy en 2 temps 3 mouvements ! ».

Soleil et chaleur : s’adapter

Pour une protection solaire efficace, la panoplie de Bébé se doit d’être complète :

  • crème solaire à indice de protection élevé
  • chapeau anti-UV
  • lunettes de soleil adaptées
  • maillot de bain anti-UV

Pour son petit lit, n’oubliez pas de prévoir dans votre bagage à main un tissu tétra à poser sur le petit lit de Bébé : très fin, léger, il est idéal pour le protéger et garder un peu de fraîcheur. Et plus il fera chaud dans votre pays de destination, plus vous regretterez de ne pas avoir pris une moustiquaire !

Siège-coque portable transformable et autres indispensables de Bébé en balade (porte-bébé combiné, écharpe de portage, buggys…) vous attendent dans notre webshop.