1er billet du blog de Yasmin : Jamais sans mon doudou !

Dreambaby a envie de mettre des blogueurs à l’honneur en partageant leur chronique avec vous. Pour commencer, nous avons choisi de vous présenter le 1er billet du blog de Yasmin (33 ans), maman de Miro (2 ans) et de Lola (4 ans). Elle adore chasser les dragons imaginaires avec ses enfants… mais elle rêve surtout de nuits ininterrompues. Yasmin vous invite à partager son quotidien et son regard sur le monde, décrit généralement comme « poétique ».

Voici un conte (qui finit bien !) dont elle a retiré cette morale : si un doudou devient le préféré de votre loulou, il suffit de prévoir une doublure. 

Canard et Lola

Il était une fois Canard, qui rejoint notre famille quelques jours après la naissance de notre adorable petite Lola. Sorti de son emballage pour se glisser subrepticement dans son berceau, déployant ses ailes sur son petit corps tout chaud. Son meilleur ami. Couvert de morve, de bave, de vomi. Lavé, dorloté. Jamais les doudous qui suivirent ne trouvèrent grâce aux yeux de notre princesse, aussi douces soient leurs oreilles, aussi clinquants leurs emballages.

Canard et Miro

Jusqu’au jour où, 2 ans plus tard, Canard dut céder sa place à un nouveau doudou chouchou, Nanin. Tombé en disgrâce, Canard, le volatile tout doux (mais plus très pimpant), fut adopté par Miro, entamant une nouvelle vie comme compagnon de route de notre benjamin. A nouveau couvert de morve, de bave, de vomi. Lavé, réparé et surtout dorloté.

Miro sans Canard

Bien plus tard, après une visite au zoo, Miro rentra tout penaud à la maison. Avec son Grand-Papy, mais sans son Canard. Après 4 ans de bons et loyaux services, ledit Canard avait manifestement profité d’un moment d’inattention pour se faire la malle. Nous avions déjoué à temps une précédente tentative d’évasion en Méditerranée mais, cette fois, Canard avait été le plus malin. Trois fois, nous refîmes le parcours de la maison au zoo, à la recherche du disparu, envisageant de placarder des avis de disparition. Pourquoi les chats auraient-ils ce monopole? C’est la mort dans l’âme que nous nous résolûmes à abandonner tout espoir de retrouvailles. 

Une lettre de Canard !

Miro était inconsolable. Ni Nanin, ni Hibou, ni Cheval, exhumés par sa grande soeur du fond de son coffre à peluches, ne parvinrent à lui rendre le sourire. Quelques mois plus tard, Miro reçut pour son 2è anniversaire une belle surprise : une lettre de Canard ! Son écriture était quasi illisible et pleine de fautes d’orthographe, mais quel bonheur : « Salut Miro, je sui en voyage. Ici, ses super joli. J’ai vu la mer sur un batau. Je sui mintenant en angleterre. Il pleut beaucou et tu me manque très fort. Je vais vite rentré a la maison et chez toi. Désolé de ne pas avoir été là pour ta fète. Je n’ai pas trouver de batau pour rentrer. Bize Canard »

Le come-back de Canard

Deux jours plus tard, ding dong. Canard était là, sur notre seuil. Incrédule, Miro regardait son doudou avec étonnement. Il était un petit peu plus propre et moins avachi que dans ses souvenirs, mais il ressemblait vachement à son compagnon disparu. Avec un peu d’hésitation, il ramassa Canard et huma son odeur. Il sentait un peu les embruns. Il ne l’a plus lâché. Soupir de soulagement.

Les dessous de l’affaire (ne le dites pas aux enfants !)

En fait, le retour miraculeux du Canard prodigue résultait d’une enquête méticuleuse menée sur la Toile : ma sœur avait finalement débusqué Canard 2.0 dans un recoin de l’Internet. Comme je le disais au début de ce billet, j’ai appris ma leçon: Canard n’était pas unique. Si un doudou devient le préféré de votre loulou, prévoyez une doublure. Je ne me laisserai plus surprendre! Ni vous, j’espère...

SOS Doudou perdu ! Les solutions pour retrouver doudou.

Les plus choux des doudous, vous les trouverez dans l’assortiment Jouer : Peluches et Doudous de notre webshop.