Comme sur un petit nuage… ou pas !

Depuis qu’elle a accouché, Ellen ne s’est jamais sentie « sur un petit nuage ». Elle ne ressent pas d’attachement pour son bébé âgé de trois semaines et s’en inquiète. Est-ce normal ? Le lien finira-t-il par se créer ? Marina De Caluwe, experte Dreambaby, se penche sur le sujet.

Ellen (32 ans), maman de Leon et Liv (âgée de 3 semaines)

Avec Léon, j’ai vécu un accouchement de rêve et j'ai passé plusieurs semaines sur un petit nuage. Je m'attendais à ce que mon deuxième accouchement se déroule aussi bien. Raté ! L'accouchement a été horrible, j’ai énormément souffert. Quand j'ai tenu Liv dans mes bras pour la première fois, je n’ai ressenti que de la fatigue et de l’épuisement. Et c’est encore le cas aujourd’hui. Je ne ressens pas d'attachement pour ma fille. J'ai l'impression d'être une mauvaise mère et je n'ose en parler à personne. Finirai-je par créer un lien avec ma fille ?

Que faire lorsque le lien parent-enfant ne se crée pas directement ?

Marina : « Toutes les mamans n’éprouvent pas directement un amour inconditionnel pour leur enfant. Il n’y a pas lieu de paniquer. Un bébé, c’est une nouvelle vie. Certaines mamans ont parfois besoin de temps pour s'y habituer, surtout lorsque la réalité ne correspond pas aux attentes. Lorsqu’un accouchement est difficile, le risque de ne pas éprouver d’attachement pour son enfant est en effet plus grand. N’oublions pas non plus que les hormones en font voir de toutes les couleurs au corps d'une jeune maman, ce qui peut aussi retarder le développement de l'attachement. »

Le sentiment de culpabilité est-il justifié ?

Marina : « De nombreux parents se sentent fautifs et se disent “Je suis un mauvais parent”. Faux ! Ce manque d’attachement est indépendant de votre volonté. Vous ne devez donc pas culpabiliser. Comprenez que vous devez vous donner le temps d’apprendre à connaître votre enfant. Si la situation persiste, parlez-en à l'ONE, à votre médecin traitant ou à d'autres parents. Vous ressentez un sentiment de morosité générale ? Cela peut être le signe d’une dépression postnatale. Dans ce cas, mieux vaut faire appel à un professionnel. »

Comment stimuler le lien avec son enfant ?

Marina : « Changez d’état d’esprit. Passez de “Je suis un mauvais parent” à “Que veut dire mon enfant à travers son comportement ? ”. Vous pourrez ainsi plus facilement lui donner ce dont il a besoin. Grâce à l’attention que vous lui apporterez au quotidien, il sentira que vous êtes là pour lui. Si vous n'y parvenez pas toute seule, demandez de l’aide à votre compagnon, à la famille, à la puéricultrice… Sans contact pendant une période prolongée, votre enfant risque de décrocher et de ne plus chercher à se rapprocher de vous. Heureusement, les bébés sont résilients. Une aide de qualité remettra rapidement Maman et Bébé sur la bonne voie. »

Et si Papa tarde à ressentir ce lien d’attachement ?

Marina : « Pour les papas, la situation est généralement considérée comme normale. Toutefois, cette question les préoccupe également. Ils doivent eux aussi prendre le temps d'apprendre à connaître leur enfant. Tout comme les mamans, les papas ont besoin d'un temps d'adaptation. C'est peu courant, mais ils peuvent aussi souffrir d'une dépression postnatale. »