Du petit au grand lit en toute sérénité

Votre enfant semble à l’étroit dans son lit à barreaux ou il a tendance à l’escalader pour en sortir ? Le moment est peut-être venu de l’installer dans un « lit de grand ». Une étape importante dans sa vie et un pas de plus vers l’autonomie… C’est pourquoi il convient de la franchir main dans la main au moment opportun. Mettez toutes les chances de votre côté grâce à nos conseils ci-dessous.

Choisir le bon moment

La transition vers un lit de grand doit se faire en douceur et surtout au bon moment. Chaque enfant est différent. Si certains se réjouissent d’emblée de ce nouveau défi, la plupart restent attachés au cocon sécurisant que leur offre leur lit à barreaux. Parlez-en avec votre enfant en mettant toujours en avant les points positifs et n’hésitez pas à impliquer votre entourage pour qu’il donne un coup de pouce. 

Les signes qui ne trompent pas

Il n’existe pas d’âge prédéfini pour le passage au grand lit. Les experts le situent généralement entre 18 mois et 3 ans et demi, avec un pic à 3 ans. Certains signes ne trompent pas. Votre enfant grandit et a besoin de plus de place. Il évacue les peluches qui l’accompagnent dans son sommeil. Plus risqué, il escalade son lit pour en sortir. Parfois, il exprime lui-même le souhait d’avoir un lit plus grand, comme son frère, sa sœur ou ses cousins. Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure.

Les pièges à éviter

Il est déconseillé de faire coïncider cette étape avec un autre grand événement dans sa vie comme la venue d’un autre bébé, un déménagement, l’apprentissage de la propreté ou l’entrée dans la vie scolaire. À cet âge, les enfants éprouvent des difficultés à gérer simultanément deux événements importants.

Ne sous-estimez pas non plus l’impact de cette étape sur votre enfant. Laissez-lui le temps de « digérer » cette évolution. Refus du coucher, levers répétitifs la nuit… une période de transition est souvent inévitable. Armez-vous de patience mais aussi de fermeté pour la gérer. Si vous réalisez après coup qu’il n’était pas vraiment prêt, n’hésitez pas à le réinstaller provisoirement dans son petit lit.

Le préparer pour le jour 

Parlez de cette étape avec votre enfant en lui montrant votre fierté de le voir grandir. Vous pouvez aussi planifier la transition du petit au grand lit  à une date symbolique, comme celle de son anniversaire. Il quitte son statut de bébé pour devenir un grand : parfait comme stimulation !

Si vous n’avez pas opté pour un lit évolutif, impliquez votre enfant dans le choix de son grand lit, de sa housse de couette, etc. Demandez-lui de l’aide pour monter le lit. Si vous en avez la possibilité, installez-le au même emplacement que son lit de bébé pour qu’il garde ses repères. Recréez-y son nid douillet avec  son doudou, ses peluches, sa petite couverture et respectez toujours les mêmes rituels au moment du coucher.

La sécurité : toujours une priorité

Qui dit grand lit, dit risque de chute. Prévoyez donc une barrière de sécurité voire deux si le lit est au milieu de la pièce. Une veilleuse lui évitera de se déplacer dans le noir complet avec les risques que cela comporte. Il vous reste à brancher le babyphone pour vous sentir tout à fait rassuré. Bonne nuit !

Barrières de sécurité, veilleuses, babyphones… Rendez-vous dans notre webshop pour un sommeil serein.