Enceinte, je tiens les nausées à bonne distance

Le futur inventeur du remède miracle antinausées pourrait concourir au prix Nobel ! Malheureusement, jusqu’à ce jour, aucun médicament, aucun vaccin, aucun tour de magie n’est capable d’éradiquer cette malédiction qui accompagne la majorité des femmes au minimum pendant le 1er trimestre de leur grossesse. Revue des trucs antinausées les plus efficaces.

Quelle attitude adopter ?

  • Au réveil : évitez de vous lever l’estomac vide, restez allongée encore un peu (et mangez un biscuit sec ou une biscotte (déposé la veille sur votre table de chevet ou apporté(e) au lit par votre moitié). Si cela vous rend malade, essayez de boire d’abord un peu (de l’eau ou du thé, le café et le jus d’orange pouvant provoquer des nausées).
  • N’ayez jamais l’estomac vide (et toujours quelque chose à manger à portée de main) : mangez de petites portions mais souvent (toutes les 2-3 heures).  
  • Votre corps rejette tout ? Restez à jeun 2 heures ; puis essayez de boire une gorgée d’eau. Pas de nausée pendant ½ heure ? Buvez encore un peu d’eau, puis par exemple un peu de jus de pomme, puis un biscuit. Dès que vous vous sentez malade, arrêtez tout pendant 2 heures.
  • Aucune amélioration ? Vous perdez beaucoup de poids et vous déshydratez ? Contactez votre médecin, une hospitalisation est peut-être nécessaire.
  • Baladez-vous et bougez au grand air tous les jours.
  • Privilégiez les repas froids.
  • Tenez un journal de vos nausées : vous identifiez ainsi à quel moment il est moins risqué pour vous de boire/manger.
  • Pas de stress, pas de fatigue : plutôt de la détente et du repos !

Ingérer quoi en priorité ?

  • Des aliments :
    • Digestes : riz, légumes, fruits, bouillon
    • Riches en protéines : noix, noisettes, etc.
    • Pauvres en matières grasses : parce que les aliments plus riches/épicés/gras/frits séjournent plus longtemps dans l’estomac, avec pour effet possible de déclencher/accentuer les nausées
  • Des nutriments : vitamines B6 (dindon, thon jaune, foie de bœuf et d’agneau, saumon…) et vitamine K (épinard, brocoli, asperge, foie, lait, fromage, yaourts…), magnésium (haricots de soja, chocolat, graines de citrouille et de courge, noix du Brésil, haricots noirs et blancs…).
  • De l’eau entre les repas : ne buvez pas trop pendant les repas si vous éprouvez des difficultés à conserver les liquides dans votre organisme, mais compensez en dehors pour conserver votre hydratation.

Trucs « de bonne femme » testés et approuvés !

  • Sucez un bonbon dur (sucre d’orge, à la menthe poivrée…).
  • Respirez un citron coupé.
  • Buvez régulièrement de petites gorgées de thé glacé/eau pétillante agrémenté(e) de rondelles de citron.
  • Préparez un thé au gingembre (il suffit de gratter la chair de la racine) ou consommez du gingembre en complément alimentaire (gélules/pastilles/sirop).
  • Demandez un complément multivitaminé à votre médecin.
  • Et pourquoi pas l’homéopathie, l’acupuncture, la réflexologie ou l’aromathérapie ? Renseignez-vous auprès de votre médecin pour vous orienter vers un praticien qualifié (et habitué aux femmes enceintes !).

Le reflux gastrique

Pour éviter ce désagrément :

  • Mangez de petites portions (pour que l’acide gastrique métabolise les aliments en continu plutôt que de s’accumuler dans l’estomac).
  • Evitez de manger gras et restez assise bien droite après le repas ;.
  • Ne mangez pas votre dernier repas juste avant d’aller dormir.
  • Ne dormez pas trop à plat et surélevez-vous avec des coussins.
  • Mâchez du chewing-gum pour atténuer le goût amer.