Halte au (baby) blues hivernal

Nos 10 meilleurs conseils pour garder le moral en cette saison un brin déprimante… surtout quand on doit faire avec la fatigue liée à l’arrivée de Bébé.

1. Malbouffe : le début d’un cercle vicieux

Résistez à la tentation d’une « crasse », plus grande que jamais. Succomber au « fast food » ne fera qu’intensifier votre mal-être dès la dernière bouchée ! Préférez le kiwi, les bananes, la dinde, les produits laitiers et l’avocat : ils mettent de bonne humeur.  

2. Sortir : le début d’un cercle vertueux

Braver le froid, une corvée ? Non ! Emmitouflez bien Bébé et profitez des bienfaits de l’activité physique : cœur et poumons renforcés, santé mentale préservée… ce qui réduit le risque de dépression. Et sous un beau soleil d’hiver, vous relevez votre taux de vitamine D !

3. Dorlotez votre corps

Un bon bain avec de l’huile à la lavande pour favoriser la détente, un massage par votre partenaire ou un professionnel, et pourquoi pas le sauna ? La chaleur et les senteurs diffusées sont bénéfiques. Prenez avant tout soin de vous et de votre corps.

4. Croquez un carré de chocolat noir

Croquez, croquez, il stimule la production de sérotonine et d’endorphines par le cerveau, deux « hormones du bonheur ». Plus le chocolat est pur (au moins 72 % de cacao), meilleur sera l’effet !

5. Cherchez de la compagnie

Pas de repli dans son cocon : passez dire bonjour à une amie, à la famille. Et invitez-les chez vous de temps en temps. Même si le ménage laisse à désirer. Les contacts réguliers avec d’autres personnes réduisent le risque de dépression.

6. Adoptez un rythme de sommeil fixe

Mission impossible avec un tout-petit qui ne fait pas ses nuits ? Votre partenaire peut vous aider à trouver votre rythme pour arriver à dormir 8 heures par nuit. Pour vous réveiller plus fraîche et donc attaquer la journée plus sereinement.

7. Prenez un petit-déjeuner copieux

Déjà, rien que cette idée rend l’idée du lever plus agréable. Ensuite, il donne suffisamment d’énergie pour rester bien au chaud toute la journée sans ressentir les effets du froid.

8. Accordez-vous une soirée « libre » par semaine

Une soirée sans votre enfant, pour aller au cinéma avec une amie, au restaurant en amoureux, peu importe. Ce qui compte, c’est sortir pour vous faire plaisir à vous.

9. Cherchez un maximum la lumière

Ouvrez les rideaux, les portes, installez une minuterie sur votre lampe de chevet pour qu’elle s’allume une demi-heure avant votre réveil.  La luminothérapie régule l’horloge biologique : 80 % des gens se sentent mieux après avoir suivi une demi-heure par jour pendant une semaine.

10. Trois fois merci !

Chaque jour, notez sur un papier trois choses pour lesquelles vous vous sentez reconnaissante. Ce positivisme contribuera à réduire le risque de cafard hivernal.

Quand le cafard/la déprime devient dépression

Dans le 1er cas, on est flagada, plus négatif que d’habitude, ce qui nous plaît en temps normal ne nous fait pas envie. Mais on en est généralement quitte après 2 semaines. La dépression est quant à elle une vraie maladie où l’on broie du noir, où l’on « fonctionne » difficilement ou pas du tout… et qui prend du temps pour guérir.