Incollable sur les maladies infantiles : la coqueluche

Un « petit rhume » puis des quintes de toux qui augmentent en intensité, faisant penser au « chant du coq » ? Il se pourrait que Bébé ait contracté la coqueluche. Plus vite elle sera diagnostiquée, plus le traitement antibiotique sera efficace.

Vous avez dit « coqueluche » ?

Ce virus, qui provoque une infection des voies respiratoires,  touche le plus souvent les nourrissons et les jeunes enfants qui ne sont pas (encore) vaccinés.
Ses symptômes :

  • D’abord : un rhume « classique », avec fièvre et éternuements.
  • Ensuite : des quintes spontanées de toux rauque (parfois avec expectoration de mucus).

Votre trésor est-il contagieux ?

Oui, très ! La bactérie est transmise par la toux ou les éternuements d'une personne contaminée.  
Attention : elle reste latente puisque les symptômes n’apparaissent qu’1 à 2 semaines après la contamination. La coqueluche est contagieuse pendant 3 à 4 semaines.

Les adultes de l’entourage de Bébé doivent faire attention s’ils ont eux-mêmes une toux persistante : ils ont peut-être la coqueluche (qui est moins grave chez l’adulte) et risquent de la transmettre à Bébé !

Comment soigner votre enfant ?

La coqueluche peut être traitée préventivement par la vaccination (y compris celle de l’entourage de Bébé, avant même sa naissance, et la future maman, entre la 24e et la 32e semaine de grossesse).
Si votre enfant contracte la maladie :

  • Gardez-le au calme, afin de faciliter sa respiration pendant les quintes de toux.
  • Relevez légèrement la tête de son lit.
  • Les très jeunes enfants sont toujours hospitalisés, les plus âgés sont soignés par antibiotiques.

Quand consulter le médecin ?

Si votre bout de chou présente les symptômes de la coqueluche, consultez IMMEDIATEMENT votre médecin. En effet, plus l'enfant est jeune, plus il faut prendre la maladie au sérieux puisque mal soignée, la coqueluche peut être lourde de conséquences :

  • La toux épuisante peut être à l’origine de détresse respiratoire.
  • Chez le nourrisson, la maladie peut provoquer convulsions, pneumonies, voire affections neurologiques entraînant un risque de paralysie, de retard psychomoteur et/ou de décès.

Thermomètre à prise de température ultrarapide, mouche-bébé électrique, humidificateur, aérosol… puisez les aides les plus précieuses pour dorloter votre petit malade dans l’assortiment La santé de Bébé de notre webshop.