La séparation, ça s'apprend

Vous aimeriez idéalement garder votre tout-petit à vos côtés pour toujours. Cependant, vous devez désormais de temps en temps faire face à la séparation. Comment procéder ?

Les jeunes ou futurs parents ont plein de raisons de se faire du souci. Selon Sarah Vanden Avenne, pédagogue chez Kind & Gezin, il s'agit d'un phénomène tout à fait normal : "Vous devez apprendre à faire la distinction entre se poser des questions et trop s'inquiéter. Se poser des questions, c'est réfléchir à ce qu'on voit et à ce qu'on fait, ce qui est positif."

Hyperanxieux ou pas ?

Il n'y a pas de norme en matière d'hyperanxiété. Si vous freinez votre enfant dans son développement et que ces tracas et ce stress vous empêchent de dormir, il est raisonnable de consulter votre médecin ou de demander conseil à l'ONE. Adaptez la séparation à la personnalité de votre enfant et laissez-lui de l'espace pour se développer.

Suivez votre intuition

Entre les phases de développement, il y a beaucoup de marge. Ne comparez pas trop votre enfant aux autres. Sarah Vanden Avenne : "Autrement, vous aurez plus de mal à lâcher prise. Fiez-vous surtout à vos sensations et à votre intuition."

Trouvez l'équilibre

Il importe de toujours trouver un juste équilibre. Plus votre enfant grandit, plus vous devez le "partager" avec des tierces personnes : confier votre bébé à la famille ou à la baby-sitter et à la crèche, etc. C'est aussi ça, le lâcher-prise. Conseil : ne soyez pas trop perfectionniste ni, surtout, trop anxieux !

Apprenez à lâcher prise

Heureusement, la séparation, ça s'apprend. Par exemple, en l'abordant étape par étape. Sarah Vanden Avenne : "Vous apprendrez ainsi à votre enfant à grandir en toute autonomie et vous lui donnerez de l'assurance. Un monde plein de possibilités s'ouvrira alors à lui et à vous."

Comment êtes-vous parvenu(e) à vous détacher de votre enfant ?