Les bons conseils du marchand de sable

Vous êtes tellement dingue de votre enfant que vous passeriez des heures à l’observer. Par contre, la nuit, vous aimeriez dormir. Le problème, c’est que votre petit trésor ne l’entend pas de cette oreille… Notre conseillère, Eline Dobbelaere, vous donne des bons conseils pour le sommeil de votre chérubin.

Laissez votre bébé s’apaiser

Eline : « Faites en sorte de calmer votre enfant une demi-heure avant le coucher. Pas de télé ou de tablette, des lumières tamisées, pas trop de brui, un bain relaxant… Des conseils classiques mais vite oubliés. »

Faites attention à son alimentation

Eline : « Le repas du soir est aussi important pour le sommeil de votre petit trésor. Il est conseillé de lui donner des aliments faciles à digérer. Évitez les repas chauds et les aliments énergétiques comme les bonbons et les chips le soir. »

Veillez à son environnement de sommeil 

Eline : « Votre tout-petit a besoin de se détendre et de se sentir en sécurité dans sa chambre. Une chambre propre et bien aérée est indispensable, tout comme une température ambiante d’environ 18 °C. »

N’acceptez pas les nuits sans sommeil

Eline : « Certes, votre enfant a parfois besoin d’un regain d’attention la nuit mais évitez d’entrer dans une spirale infernale. Un enfant peut dormir de temps à autre dans le lit des parents lorsqu’il est malade par exemple, mais les solutions temporaires ne doivent pas devenir des habitudes. »

Choisissez une bonne méthode d’endormissement

Eline : « Laisser l’enfant pleurer, le laisser pleurer partiellement ou pas du tout (et toutes les variantes intermédiaires)… Il existe différentes méthodes pour apprendre à votre enfant à s’endormir tout seul. Choisissez surtout une méthode qui vous convient, pour pouvoir tenir sur la durée. »

Un dernier conseil ? Demandez de l’aide ! 

Eline : « Un parent qui manque sérieusement de sommeil n’a souvent même plus le courage de chercher une solution. Pourtant, l’enfant pourrait passer quelques nuits chez ses grands-parents, son tonton ou sa tantine, pour que ses parents puissent récupérer. Même si, en général, cela ne résout pas le problème de fond, cela permet tout de même de se remettre d’aplomb. Il s’avère aussi souvent utile de demander conseil à une tierce personne comme le pédiatre ou un conseiller en sommeil. Cela permet d’explorer les pistes tous ensemble, pour que tout le monde retrouve une bonne qualité de sommeil. »

Les chiffres-clés de notre grande enquête sur le sommeil

Retrouvez tout pour faire voyager Bébé au pays des rêves dans l’assortiment Bébé dort de notre webshop