Les jeux électroniques, un bien ou un mal?

« Des zombies de l’écran ! » : c’est ainsi que le psychiatre néerlandais Théo Compernolle qualifie les bébés et enfants en bas âge qui utilisent des tablettes. Est-ce une bonne chose de laisser les petits enfants jouer ou apprendre avec des tablettes ? La réponse mérite d’être nuancée…

Les Digikids : une malédiction…

Désormais, il n’est plus rare de voir à la TV des reportages dans lesquels une institutrice montre à sa classe de maternelle comment utiliser une tablette. Apps éducatives, puzzles… Les activités sont nombreuses. Parfois supervisées, parfois pas.

Inutile de dire que la tablette a d’ores et déjà été adoptée par les tout-petits, mais le psychiatre Théo Compernolle met en garde : « Les enfants sont préprogrammés par cette manière d’apprendre. Ils sont récompensés pour des manipulations répétitives comme le fait d’appuyer et de glisser avec le doigt. Et il n’y a pas d’autre manière de jouer. Ils n’apprennent pas à penser, réfléchir, manipuler, être créatif… Plus les enfants utilisent les nouvelles technologies et plus ils le font de façon précoce, plus leurs performances sont médiocres. Aussi bien au niveau scolaire qu’en termes de multitâche et de sociabilité. »

… ou une bénédiction ?

Les affirmations très tranchées de Théo Compernolle ont suscité beaucoup de réactions. Comme celle de Peter Nikken, professeur néerlandais d’éducation aux médias : « C’est malheureux. La critique négative à l’égard des tablettes en classe pour les jeunes enfants est injuste. »

Peter Nikken : « Ne me comprenez pas mal, il existe bel et bien des recommandations judicieuses vis-à-vis du temps d’écran chez les bébés, enfants en bas âge et jeunes enfants. L’association américaine des pédiatres recommande l’absence d’écran en dessous de 2 ans et un maximum de 2 heures par jour (sur toute une journée) pour les enfants plus âgés. Mieux vaut aussi que les enfants regardent la TV ou l’ordinateur durant plusieurs périodes courtes plutôt qu’une seule longue période. »

La vérité est quelque part au milieu

Comme pour toute chose, l’excès est nuisible. Limitez le temps d’utilisation de la tablette, du PC ou de la TV et indiquez clairement à votre enfant ce qui est permis ou non. Prévoyez également suffisamment de distractions en dehors des jeux électroniques. Un puzzle en bois assemblé avec maman sera vécu tout autrement par l’enfant qu’un puzzle sur la tablette. De même, un jouet très attractif l’incitera à lever plus vite la tête de son écran et à développer sa créativité. 

Bref, jusqu’à l’âge de deux ans, regarder la TV et jouer à l’ordinateur n’est pas indispensable pour le développement de l’enfant. Cela peut s’avérer instructif par la suite, mais uniquement si le contenu est adapté à son âge. Parlez toujours à l’enfant de ce qu’il voit et répondez à ses questions. Il désire toujours regarder le même épisode ou jouer au même jeu ? C’est tout à fait normal. Il sait alors ce qui va arriver et va mieux le vivre.