Les tout-petits et les œufs en chocolat

Les petits œufs en chocolat sont un vrai délice, mais combien d’œufs votre petit bout peut-il manger sans ressentir d’inconfort ? Et comment éviter l’excès à Pâques ?

Œuf de poule…

Soyez raisonnable avec les œufs de poule : ils renferment de bons nutriments, mais sont également riches en cholestérol. Consommez-les avec modération. Pour un adulte, quatre œufs par semaine suffisent amplement et pour un enfant, limitez la quantité à un ou deux. Aux tout-petits, mieux vaut ne donner que le blanc.

… ou en chocolat ?

Ne gavez pas votre petit bout de chocolat. Avant l’âge d’1 an, il est même préférable qu’il n’en mange pas du tout. Par après, il peut en déguster occasionnellement, mais toujours avec modération. S’il n’en demande pas, évitez de lui en proposer. Le chocolat contient aussi des sucres et matières grasses inutiles. Tout ce dont les petits bouts raffolent !

Bon truc ! Proposez aux enfants un peu plus grands (de 18 mois à 6 ans) de déguster leurs œufs en chocolat au petit-déjeuner avec une tartine.

Une bonne alternative

Pas trop de chocolat donc, mais par quoi le remplacer ? Les alternatives sympas ne manquent pas. Voici quelques bons trucs pour « jouer un tour de passe-passe » à votre bout de chou et limiter ainsi les montagnes de chocolat :

  • Achetez des œufs en carton et cachez des petites surprises à l’intérieur. 
  • Décorez des œufs de poule et dégustez-les le jour de Pâques au petit-déjeuner. 
  • Utilisez plusieurs fois vos œufs en chocolat sans que votre petit bout le remarque ou en les cachant à nouveau chez les grands-parents. 
  • Cachez aussi quelques petits jouets pour limiter la quantité d’œufs en chocolat. Un poussin en peluche par exemple sera très apprécié. 

Et n’oubliez pas que les tout-petits sont vite contents. Leur principale source de plaisir n’est autre que la chasse aux œufs elle-même.

Des alternatives au chocolat pour Pâques ? Découvrez un beau choix de peluchesjouets et livres pour bébés dans notre webshop.