Maladies infantiles : les 4 réponses de la pédiatre

Elles empoisonnent la vie de nos tout-petits et celles de leurs parents. Notre experte Dreambaby, la pédiatre Nadine De Ronne, spécialisée en pédiatrie générale et préventive, lève cependant le voile sur leur utilité : « Elles sont la méthode de dame Nature pour renforcer le système immunitaire et protéger contre des maladies vraiment graves ».

Les maladies infantiles : une bonne chose

Nadine De Ronne : « Il est important que l'enfant soit, dès son plus jeune âge, en contact avec des maladies infectieuses. Cependant  il ne doit pas nécessairement toutes les faire.
Le système immunitaire se développe et se construit durant la première année de vie, notamment via les maladies. C’est la méthode de dame Nature pour renforcer le système immunitaire et protéger des maladies vraiment graves ! Reste que, dans le cas de certaines maladies, il vaut mieux se faire vacciner, par sécurité. »

Parlons complications

Une maladie infantile banale peut-elle entraîner des complications graves ? Nadine De Ronne :

« Il n’y a aucun problème, de manière générale. » Mais c’est justement en raison des complications éventuelles entraînées par certaines infections virales ou bactériennes qu’il est recommandé de vacciner l’enfant :

  • La rougeole peut provoquer une méningite ou une encéphalite.
  • La varicelle, une pneumonie ou une surinfection des lésions cutanées.
  • Les oreillons, une orchite (inflammation des testicules).
  • La rubéole : des inflammations articulaires.

Vaccination obligatoire ?

Nadine De Ronne : « En Belgique, seul le vaccin contre la poliomyélite est obligatoire. Toutefois, le Conseil supérieur de la Santé recommande de suivre le programme complet des vaccinations de base, qui reprend notamment les vaccins contre la diphtérie, la coqueluche, la rougeole, les oreillons et la rubéole. »

Les vaccins protègent l’enfant de ces maladies infectieuses. L'organisme fabrique des anticorps. Le risque de contracter la maladie est alors réduit. C'est en vaccinant le plus grand nombre d'enfants qu'on parvient à éradiquer les maladies.

Comme soulager les démangeaisons ?

Nadine De Ronne : « J’éviterais le talc : il dessèche la peau et exacerbe les démangeaisons. Je déconseille aussi les médicaments antidémangeaisons, sources d’une certaine somnolence. Il vaut mieux habiller l’enfant léger et le rafraîchir régulièrement dans un bain court et sans savon. » Thermomètre à prise de température ultrarapide, mouche-bébé électrique, humidificateur, aérosol… puisez les aides les plus précieuses pour dorloter votre petit malade dans l’assortiment La santé de Bébé de notre webshop.