Maman après 35 ans : les conséquences physiques

En Belgique francophone, 1 femme sur 2 qui accouche a plus de 30 ans, et l’âge moyen auquel une femme met au monde son 1er enfant est de 28 ans. Être mère tardivement, qu’est-ce que cela implique ?

La fertilité diminue

Une femme de 35 ans voit sa fertilité diminuer de moitié par rapport à une femme de 25 ans. Après 35 ans, la fertilité est en nette perte de vitesse. La raison est simple : la réserve d’ovules sains s’amenuise. Avec l’âge, il faut donc plus de temps pour tomber enceinte.

Un corps mis à rude épreuve

Une grossesse, c’est épuisant. Les femmes de plus de 35 ans risquent davantage de souffrir d’hypertension, de diabète gestationnel et de pré-éclampsie. Ce qui peut entraîner un accouchement difficile.

Un risque d’anomalie

Le risque d’anomalie lors de la division cellulaire de l’ovocyte fécondé augmente aussi avec l’âge, tout comme le risque de fausse couche. Aux alentours de la trentaine, ce risque est de 10 %. De 35 à 40 ans, il passe à 20 %. Après 40 ans, il est de 30 à 50 %.

Le risque d’avoir un bébé avec une malformation congénitale augmente avec l’âge. Le syndrome de Down (trisomie 21) est le plus courant.

Des jumeaux ou plus

La possibilité d’avoir des jumeaux augmenterait avec l’âge. De plus, de nombreuses femmes plus âgées font appel à la procréation médicalement assistée, ce qui augmente aussi les chances de grossesse multiple.

Des jumeaux ou plus ? Découvrez l’assortiment spécial jumeaux dans notre webshop.

Un bonheur immense

Malgré ces faits avérés, certaines femmes de plus de 35 ans sont enceintes très facilement… C’est le cas de Sigrid, devenue maman pour la 1ère fois à 40 ans

Et quand Bébé naît, c’est toujours un bonheur immense. Car pour les femmes plus âgées, la décision d’avoir un enfant est souvent le résultat d’une mûre réflexion.

Maman à 20 ans ou à 40 ans… Découvrez tous nos livres sur la grossesse et les bébés.