Se séparer de sa sucette, tranquillement

Votre petit bout devient grand. Il serait temps qu’il abandonne sa sucette… Mais comment le lui faire comprendre sans causer de drame, ni le rendre triste ? Les mamans parlent aux mamans.

Une séparation progressive

Barbara : « Nous avons commencé par lui expliquer qu’une tutute, c’est seulement pour dormir. Et à ses trois ans, elle a donné sa sucette à saint Nicolas pour l’offrir aux enfants démunis. Cette nuit-là, elle a aussi dormi dans son grand lit pour la première fois, parce que les grandes filles dans un grand lit n’ont pas de sucette. »

Une belle récompense

Sarah : « À l’époque, mon fils était fou de cirque. Nous avons convenu avec lui que nous irions au cirque et que nous donnerions les sucettes au directeur. Il a encore demandé sa sucette à une reprise, mais s’est tout de suite repris avec un ‘Ah, oui c’est vrai !’ et n’en a plus jamais parlé. »

Oups, cassé

Sara : « D’abord, nous avons découpé le dessus des sucettes et nous lui avons dit qu’elles étaient cassées. Quelques jours plus tard, elles étaient cassées toutes les trois et nous sommes allés ensemble au magasin de jouets, où elle a pu choisir un petit cadeau par sucette. Elle a jeté elle-même ses sucettes dans la poubelle et cela a super bien fonctionné ! »

Les autres mamans ont fait comme ça

« Des histoires comme ‘Adieu, tétine !’ nous ont beaucoup aidés. » Kim

« Je ne lui donne la sucette que pour aller dormir. Dès que mon fils est au pays des rêves, je la lui retire. » Debbie

« Nous avons suspendu ensemble les sucettes à l’arbre de notre jardin et ça a très bien marché. » Nathalie

Surtout, soyez conséquent

Veillez à ce qu’il n’y ait plus aucune sucette à la maison. Comme cela, il vous sera impossible de céder si votre enfant ne veut pas dormir ou pleurniche. Répétez inlassablement qu’il n’y a plus de sucette. Et qu’il est grand maintenant. Ne cédez pas, car sinon vous devrez recommencer à zéro. Son sommeil s’apaisera au fil des nuits.