Vitamine D : le soleil est aussi un allié !

Se protéger du soleil, c’est bien, même fondamental pour la santé… Mais trop se protéger peut aussi avoir des revers. La vitamine D nous est en effet fournie en majorité par l’exposition au soleil. Alors, comment apprivoiser cette vitamine essentielle ?

Une vitamine mystérieuse mais essentielle dès la naissance

À la fois vitamine et hormone, la vitamine D joue un rôle majeur. Elle permet de fixer le calcium, intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore par les intestins. Elle est indispensable à la croissance dès la petite enfance et assure la robustesse du squelette et des dents de Bébé. Enfin, elle prévient l’ostéoporose. Ce petit bulldozer nous est fourni à 20 % par l’alimentation et à 80 % par le soleil. Alors, s’en abreuver devrait être simple ? Pas tant que ça…

Comment chouchouter la vitamine D ?

Outre le fait qu’on se protège beaucoup du soleil (et il le faut), on vit moins dehors et on habite une région où le soleil est une denrée rare 6 mois (voire plus !) par an… Résultat : plus de 30 % de la population serait carencée en Europe du Nord ! Que faire ? Idées…

  • Sortir dehors une quinzaine de minutes, entre 11 h et 15 h, tête et mains nues.
  • Insister pour que vos enfants plus grands fassent au moins une activité à l’extérieur. 
  • Mettre des balades au menu de chaque week-end, pique-niquer, jardiner, sortir les rollers…
  • Privilégier les poissons gras, les céréales et les jaunes d’œufs riches en vitamines D.

Qui a besoin de quoi ?

Tout le monde a besoin de vitamine D, tout au long de sa vie. En faisant attention à trouver le soleil et à piocher dans les aliments qui en sont riches, cela peut être suffisant. Mais il est recommandé de donner systématiquement un supplément aux enfants de leur naissance jusqu’à 6 ans, aux femmes enceintes, aux mamans qui allaitent, aux seniors de plus de 70 ans. De combien ? C’est le médecin qui décidera ! Et dans tous les cas, si vous pensez avoir besoin d’un supplément, consultez d’abord votre médecin.

Le saviez-vous ?

  • Paradoxalement, les personnes à peau mate ou brune ont plus tendance à être carencée ! La pigmentation de leur peau fait qu’il faut 6 à 10 fois plus de rayons UV pour synthétiser la vitamine.
  • Les végétariens et plus encore les végétaliens augmentent les risques de carence par leur régime alimentaire sans viande pour les premiers, sans aucun produit animalier pour les seconds.
  • À 20 ans, on fabrique 250 microgrammes de vitamine D en s’exposant 20 minutes au soleil. À 80 ans, seulement 20 microgrammes…
  • Les grossesses rapprochées favorisent le risque de carence : le 3e bout’chou a plus de chance d’être carencé que l’aîné.
  • Le syndrome des « jambes arquées » d’autrefois ? Des bébés bien dodus, bien nourris, mais dont les os étaient « mous »… une carence en vitamine D , sans nul doute !
  • La vitamine D est également utile à la lutte contre certains cancers et stimule tout notre système immunitaire. Une précieuse alliée anti-infectieuse en hiver !

Découvrez tous nos coups de pouce pour bien protéger Bébé du soleil !