Votre bébé est-il trop stimulé?

À sa naissance, tout est nouveau pour votre bébé : sons, visages, sensations… Il absorbe tous ces stimuli comme une éponge. Trop de stimuli peuvent le troubler. Il devient agité et pleure ! Voici quelques conseils pour trouver le bon dosage.

Une vie bien chargée

Dès sa naissance, un bébé doit faire des efforts. Tenir sa tête, faire son premier sourire, reconnaître son prénom ou encore découvrir de nouveaux visages. Et ça ne fait qu’augmenter avec l’âge ! Chaque nouvelle étape est une source de satisfaction pour les parents. C’est pourquoi ils cherchent souvent à stimuler leur enfant pour son développement… Jusqu’à tomber dans l’excès. Sans compter que la plupart des stimulations arrivent au nourrisson sans que les parents ne s’en rendent compte.

Les conséquences de trop de stimulations

Il semble que de plus en plus de nouveaux-nés soient particulièrement sensibles aux stimuli, notamment à cause du rythme de vie des parents. Et contrairement aux adultes, les bébés n’ont pas de filtre « antistimuli ». Ainsi, votre bébé capte tout. Incapable de traiter toutes ces stimulations, il est perturbé, devient agité et pleure. Pour le réconforter, vous lui parlez, lui donnez un hochet, le sortez du lit… Bref, vous l’exposez à encore plus de stimuli. Il est épuisé et pleure de plus belle pour exprimer son trop-plein de stimulations.

À la longue, les conséquences d’une surstimulation peuvent être :

  • Des troubles du sommeil
  • Du stress
  • La peur de ne pas pouvoir répondre à vos attentes en matière de performance
  • Plus d’exigence et d’intolérance. Votre bébé en demandera toujours plus, sans porter son attention sur les choses simples de la vie 

Le juste milieu de la stimulation

Il est évident que votre enfant a besoin d’être stimulé pour son éveil et son développement. Mais il faut veiller à respecter ses besoins et ses capacités, en fonction de son âge. Jusqu’à 2 ans, il a avant tout besoin d’un sentiment de sécurité et d’explorer le monde comme il l’entend.

Stimuler Bébé par le jeu, sans en faire trop ? Choisissez les bons jouets pour chaque âge dans notre webshop.

Calme, sécurité et routine

Même si la vie des parents est bien chargée, l’enfant - et encore plus le nouveau-né - a besoin de moments de calme. 

  • Éteignez radio, télévision, et plongez votre tout-petit dans un environnement calme. Il peut ainsi tout simplement découvrir le monde qui l’entoure. 
  • Ne placez pas trop de jouets autour de lui. Quelques-uns suffisent, vous pouvez les changer de temps en temps.
  • Si vous êtes calme vous-même, votre bébé se sentira plus apaisé. Rassurez-le aussi en le prenant simplement dans vos bras, tout contre vous.
  • Essayez d’instaurer une routine de sommeil avant l’âge de 6 mois. N’attendez pas qu’il s’endorme pour le coucher dans son lit. Dès les premiers signes de fatigue, vous pouvez commencer un petit rituel de quelques minutes (câlins, petite chanson…).
  • Impossible de le consoler ? Il a peut-être juste besoin d’exprimer son trop-plein d’émotions en pleurant. Pleurer lui permet de relâcher ses tensions. Réconfortez-le par votre présence rassurante, sans chercher à le distraire. Patience !

Des pleurs dans la nuit

Il est normal que votre bébé se réveille parfois dans son sommeil. Après un cycle d’en moyenne 50 minutes, il se réveille, gémit un peu, puis se rendort bien souvent. Si vous le sortez de son lit, il y a de grandes chances pour qu’il commence à s’agiter et à pleurer. Et ça ne fait souvent qu’empirer. 

Il est donc très important que votre bébé reste au calme et en sécurité dans son berceau ou petit lit. Quelques moyens simples peuvent aider, comme un sac de couchage d’emmaillotage, ou classique à partir de 6 mois. 

Comment bien choisir son sac de couchage ?

En collaboration avec:

Tous les produits Puckababy® apportent un sentiment de sécurité supplémentaire. Les bébés reconnaissent ce sentiment familier de chaleur et de sécurité qui les rassure et leur permet de bien dormir.