Les alternatives au trio patates-viande-légumes pour Bébé

Une alimentation variée est bien plus équilibrée, pour les grands comme pour les petits ! L’assiette de votre bout de chou ne doit pas forcément chaque jour se composer du célèbre trio pommes de terre, viande et légumes. Il existe de délicieuses alternatives. Jasmine Leyssens, nutritionniste, vous les présente et vous confie quelques bons conseils au passage.

La voie lactée

Jasmine : « Le lait est sans aucun doute un composant essentiel de l’alimentation d’un enfant. Le lait de vache peut être consommé dès 3 ans. Avant cet âge, l’enfant a besoin d’une alimentation lactée adaptée. »

  • Si Bébé n’est pas allaité, vous pouvez lui donner du lait premier âge à base de lait de vache jusqu’à l’âge de 6 mois. Passez au lait de suite de 6 à 18 mois
  • Si vous souhaitez varier le lait, ou si votre enfant est allergique à la protéine de lait de vache ou intolérant au lactose, il existe d’autres options. Jusqu’à 12 mois, vous pouvez donner des aliments premier âge et de suite. D’autres sortes de lait comme le lait de soja, de jument ou de chèvre conviennent aussi à condition qu’ils soient adaptés aux besoins de Bébé.
  • De 18 mois à 3 ans, il est recommandé de donner du lait de croissance car le lait de vache ne peut combler les besoins en fer et en vitamine D de l’enfant et contient trop de protéines. 
  • À partir de 3 ans, vous pouvez aussi servir au goûter des boissons végétales à base de noix, de riz, d’avoine, de noisettes et d’amande. À consommer avec modération car elles sont assez sucrées et apportent trop peu de nutriments.

Mangeurs de patates

Les Belges aiment les pommes de terre ! Cela n’est pas très grave en soi car elles sont riches en fibres et une source de vitamine C et de potassium. Mais pourquoi passer à côté de délicieuses alternatives ? 

  • Remplacez de temps en temps les patates par du riz, des pâtes, du blé ou du seigle.
  • La patate douce se cuisine comme la pomme de terre mais a un goût plus sucré.
  • Le topinambour est un tubercule au goût doux et sucré, source de vitamine B1 et de fer.
  • Le boulgour est une semoule de blé, source de fibres. 
  • Les graines de quinoa sont une source de protéines et de fibres et ne contiennent pas de gluten.
  • La semoule (couscous) est un produit de meunerie composé d’un mélange de blé dur et d’eau.

Les alternatives à la viande

La viande est bonne pour Bébé car elle est une source de protéines, de fer et de vitamines. Le tout est de ne pas en abuser. Jasmine : « Le principe de base est de varier les aliments et d’alterner entre les différentes viandes, le poisson, les légumineuses et les œufs. » 

  • Commencez par remplacer la viande par du poisson au moins deux fois par semaine.
  • À partir de 6 mois, vous pouvez de temps à autre remplacer la viande et le poisson par :
    • 15 g de tofu ou de fromage de soja
    • 30 g de champignons cuits
    • 30 g de légumineuses écrasées en purée et passées au tamis
    • 1 tranche de fromage jeune
  • Pour les substituts à la viande comme le seitan et le tempé, mieux vaut attendre l’âge d’1 an.

Panade et collations

Une fois que Bébé est habitué à une alimentation diversifiée, il peut manger des panades de fruits épaissies avec un biscuit ou des céréales. Mais pour éviter que Bébé ne prenne l’habitude de manger un biscuit avec les fruits, remplacez-le parfois par de la farine infantile, de riz ou d’épeautre. Et n’ajoutez pas de yaourt ni de fromage blanc à la panade car ils ne contiennent que des protéines, déjà suffisamment présentes dans son lait.

À partir de 9 mois, vous pouvez lui donner de temps à autre un biscuit vitaminé spécial Bébé, sans en abuser. Les fruits, galettes de riz ou crackers constituent d’excellentes alternatives. Mais limitez les collations pour ne pas lui couper l’appétit au moment du repas !

Les bonnes alternatives sucrées

Les sucres naturellement présents dans certains aliments tels que les fruits peuvent être proposés à Bébé . Par contre, il faut éviter autant que possible les sucres raffinés qui entraînent une accoutumance au goût sucré, sont très mauvais pour les dents et sont exempts de vitamines et minéraux. Bannissez bien sûr les édulcorants de l’alimentation de votre petit bout ! 

Heureusement, il existe des bonnes alternatives naturelles aux sucres raffinés :

  • Le sucre de palme préparé à partir des fleurs de certains palmiers.
  • Le sucre de noix de coco réalisé à partir de la sève des fleurs de cocotier.
  • Le sirop d’érable, à base de sève d’érable. Excellent dans un gruau d’avoine ou sur une crêpe.
  • Le sirop d’agave réalisé à partir du nectar de l’agave. Il ressemble à du miel, en moins épais.
  • Le sirop de riz est idéal pour sucrer un gâteau et des biscuits. 

Toutefois, les spécialistes s’accordent à dire qu’il est important d’habituer les enfants à des saveurs moins sucrées, par exemple, en leur proposant de l’eau et du thé sans sucres, ni édulcorants ajoutés.

Une jolie assiette, une tasse pratique, une cuillère rigolote, un set repas sympa… Variez les menus et la présentation avec nos chouettes articles dans l’assortiment À table de notre webshop.